Monstre végétal

Alors que j’effectuais ma promenade matinale quotidienne dans la forêt jouxtant mon domaine (je vis au château, ne l’oubliez pas), par un beau matin de novembre, afin de m’aérer les bronches, je perçus, au détour d’un bosquet, mélangée aux effluves d’humus, une senteur animale. Le chant des oiseaux se mua en un silence étouffant, amplifié par les brumes automnales, et seul le battement accéléré de mon sang dans mes oreilles se faisait entendre.

J’osai un pas en avant, puis deux, lorsqu’au ...

Lire l’article →
0