Premier sténopé

Posté par:

Retour sur un article posté il y a déjà quelques mois au sujet du sténopé.

Oui, je promettais de vous présenter le résultat de mes essais, et j’avoue que, faute de temps et suite à des premiers essais ratés, cette présentation a pris un peu de retard.

Enfin, c’est corrigé à présent puisque voici en exclusivité le résultat de mon premier sténopé.

J’en entends déjà dire « Moi, j’ai une appli sur mon iPhone qui fait la même chose, avec plein d’effets super cool »… D’accord… le résultat n’est pas spécialement terrible (du moins pas pire que ce qu’on trouve sur Instagram ! 😉 ), mais c’est une réalisation n’incluant aucune intervention électronique (mise à part le passage en positif).

Pour rappel, voici la technique utilisée :

– une chambre noire (composée d’une boîte en carton … noir, percée d’un trou sur l’une de ses faces)

– une feuille de papier photosensible (9x9cm) insérée dans la chambre noire, à l’opposé du trou (sinon ça ne sert pas à grand chose) afin d’y projeter l’image. Evidemment, la manipulation se fait dans le noir ou sous éclairage rouge (aussi appelé « inactinique »)

L’ensemble est alors exposé à la lumière (devant le paysage choisi, évidemment) pour une durée variable selon la luminosité ambiante (de 20 à 40 secondes, approximativement).

Le papier est ensuite retiré de la boîte (toujours en lumière inactinique), puis passé dans un bain révélateur, puis dans un bain fixateur, ce qui donne une image en négatif.

Il reste finalement soit à scanner l’image obtenue pour la reconvertir en positif, soit à « transférer » l’image sur une autre feuille de papier photosensible.

 

L’image en grand en cliquant sur la photo de l’article.

 

0

Ajouter un commentaire